Rejoins-nous


Cinéma

Vanishing : notre critique du nouveau film de Denis Dercourt à voir bientôt sur Canal+

Publié

le

Le nouveau long-métrage « Vanishing » du réalisateur Denis Dercourt avec Olga Kurylenko disponible à partir du 5 avril 2022 sur Canal+ et dès le 30 mars dans près de 700 salles de cinéma en Corée du Sud. Nous avons eu l’honneur de le visionner en avant-première, on vous dit tout (sans vous spoiler) sur ce thriller dans cet article ! Accrochez-vous, l’opération va commencer…

Adapté du roman de Peter May Les Disparues de Shanghai, le film est prévu pour début avril sur Canal+ et au même moment au cinéma en Corée. Bien que l’histoire originale du roman se déroule en Chine, le producteur Alexis Dantec raconte qu’il a vite compris qu’un tournage là-bas serait impossible, pour des questions de censure. L’équipe du film a donc décidé de déplacer le tournage et d’adapter l’histoire en Corée du Sud.

L’histoire suit une scientifique médico-légale (jouée par Kurylenko) qui a inventé une technique de restitution de cadavres endommagés. Elle se rend en Corée pour une conférence et, à la demande d’un inspecteur de la police coréenne (joué par Yoo), participe à une enquête. Celle-ci mène à la découverte d’un réseau de trafic d’organes.

11 ans après l’obtention des droits d’adaptation, plus de 3 ans d’apprentissage de la langue Française par une des actrices, le film verra prochainement le jour sur vos petits écrans. Initialement prévu pour un lancement en 2020, le tournage a été retardé en raison de la pandémie. Un projet riche en culture linguistique qui devrait vous plaire.

Publicité

« Nous avons eu beaucoup de chance de trouver une actrice du niveau de Ye Ji-won, qui en plus avait des notions de français, et qui voulait vraiment approfondir ses connaissances pour le film. En Corée, elle chante des chansons françaises à la télévision, et incarne même parfois le rôle de « la Française » dans des séries coréennes. Mais ça ne suffisait pas pour le rôle. Alors, avec une volonté de feu et l’aide de plusieurs coaches, elle a appris la langue, durant trois années. Une vraie force de travail ! » raconte Denis Delcourt dans un entretien.

Synopsis

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Tandis qu’elle présente une méthode révolutionnaire de prise d’empreintes digitales à Séoul, une professeure en médecine légale est associée par la police coréenne à une affaire en cours. Elle plonge dans une enquête ardue et entêtante, au risque de réveiller des démons qu’elle croyait oubliés…

Bande-annonce

Découvrez ci-dessous la bande annonce d’un film qui dure en moyenne 1h20.

Casting

Le casting est composé d’Olga Kurylenko dans le rôle d’Alice Launey; Yeon-seok Yoo dans le rôle de Jin-Ho Park; Ji-won Ye dans le rôle de Mi-Sook Lee; Moo-sung Choi dans le rôle du Militaire; Seung-jun Lee dans le rôle du Docteur Lee et Ji-ru Sung dans le rôle de Jae-Yong.

Publicité

Critique de la rédaction

Très bon film – captivant – qui combine deux cultures différentes. Le divertissement coréen ne va cesser de se développer dans les années à venir.

Affiche du film

© The French Connection

À propos du réalisateur

Le Français Denis Dercourt a notamment réalisé les films La Chair de ma Chair (2013), Pour ton anniversaire (2014), En équilibre (2015), L’Enseignante (2019) ainsi que la série Deutsch-les-Landes pour Prime Video.

Étiquettes : ,
Bouton whatsapp
Continuer de lire

Actualités

Johnny Depp, son témoignage : Les moments clés de ses quatre jours à la barre

Publié

le

Johnny Depp a terminé son témoignage lundi lors de son procès en diffamation contre son ex-femme Amber Heard en se déclarant victime de violences domestiques.

L’avocat de Depp a fait écouter un enregistrement audio dans lequel Heard a suggéré que si Depp rendait publiques les affirmations selon lesquelles elle l’avait battu, personne ne le croirait. « Dis-le au monde entier », a dit Heard sur l’enregistrement. « Dites-leur, Johnny Depp – moi Johnny Depp, un homme, je suis moi aussi victime de violence domestique, et je sais que c’est un combat loyal« , et voyez combien de personnes vous croient ou se rangent de votre côté. »

À la question de son avocat de savoir s’il est victime de violences domestiques, Depp a répondu : « Oui, je le suis ». Cela a mis fin à quatre jours de témoignages sur une relation chaotique et parfois violente. La question clé pour les jurés n’est pas de savoir si Depp était une victime, mais plutôt de savoir s’il peut prouver que Heard ne l’était pas. Depp a déclaré que les fausses allégations d’abus physiques de Heard l’ont forcé à quitter la franchise « Pirates des Caraïbes » et ont détruit sa carrière.

Depp et Heard enregistraient souvent leurs disputes, afin de pouvoir les réécouter en cas de désaccord sur ce qu’ils avaient dit. Ces clips sont devenus des preuves cruciales dans l’affaire, les avocats des deux parties passant à tour de rôle des extraits qui soutiennent la version des événements de leur client. Les avocats ont également montré de nombreux SMS au jury.

Publicité

Voici les moments clés du témoignage de Depp :

Heard admet avoir « frappé » Depp.

Dans un enregistrement audio diffusé au jury mercredi dernier, Heard a reconnu avoir « frappé » Depp pendant une bagarre. « Je te frappais, je ne te frappais pas », a-t-elle dit à Depp. « Tu es un putain de bébé. Tu es vraiment un bébé. Grandis un peu, putain. »

L’audio confirme la déclaration de Depp selon laquelle Heard l’a frappé. Il ne résout pas la question clé – l’a-t-il frappée ? – mais il soutient la crédibilité de Depp.

Heard dit à Depp « tu m’as battu à mort ».

Dans un extrait diffusé aux jurés lundi matin, Heard a dit à Depp qu’elle l’avait largué « une putain de semaine avant après que tu m’aies battue ».

Depp n’a pas contesté cette caractérisation sur l’audio. Quelques instants plus tard dans la conversation, il a dit : « J’ai fait une énorme erreur », bien que l’on ne sache pas exactement à quoi il fait référence.

Publicité

La consommation de drogues et d’alcool de Depp

En mai 2014, Depp et Heard se sont rendus de Boston à Los Angeles en jet privé. Heard allègue que Depp lui a donné des coups de pied et l’a giflée pendant le vol, ce que Depp nie. Lors de l’examen direct, Depp a témoigné qu’il avait pris deux pilules de Roxicodone – un opiacé dont il était devenu dépendant – avant le vol. Il a prétendu que Heard essayait de provoquer une bagarre et qu’il s’est retiré dans la salle de bain et s’est évanoui.

Lors du contre-interrogatoire, on lui a montré un message texte dans lequel il indiquait avoir pris bien plus que cela – « Des poudres… une demi-bouteille de whisky, un millier de vodkas Red Bull, des pilules, 2 bouteilles de champagne » – et qu’en conséquence, il était devenu « un injun agressif en colère dans un putain de black-out, hurlant des obscénités et insultant tout connard qui s’approchait ».

Depp a déclaré à la barre qu’il exagérait pour l’effet. Mais il y a eu d’autres occasions où il a semblé minimiser sa consommation de drogues et d’alcool, ou nier qu’il consommait alors que les textes contemporains indiquent qu’il le faisait. Cela ne signifie pas qu’il a frappé Heard, mais cela pourrait être un facteur pour les jurés dans l’évaluation de sa crédibilité globale.

Le monstre

L’avocat de Heard a fait référence à plusieurs reprises au « monstre », un terme que Depp a utilisé dans des textes. Depp a maintenu que le terme venait de Heard comme une description de son côté sombre, et qu’il l’utilisait avec elle comme un raccourci sans nécessairement être d’accord avec elle. Mais l’avocat de Heard lui a montré plusieurs autres textes – avec son médecin, son assistant et Elton John – dans lesquels Depp faisait également référence au « monstre ».

Il a également donné différentes explications sur ce qu’était le « monstre ». À un moment donné, il a dit que cela faisait référence à l’alcool et aux drogues. Il a également dit que cela faisait référence à la perception qu’avait Heard de sa consommation de drogue, qui, selon lui, était souvent erronée. A un autre moment, il a dit que « le monstre était la sobriété », ajoutant qu’il était « tourmenté par ces demandes d’arrêter de boire ».

Peu de temps après, il a donné une autre explication. « Le monstre était le gars qui était assez stupide pour continuer à prendre part à des arguments qui, en fin de compte, n’aboutissaient à rien », a-t-il dit.

Mme Heard aura l’occasion de donner sa propre explication lorsqu’elle viendra à la barre.

Publicité

Des textes violents

Depp s’est présenté comme évitant les conflits, fuyant les bagarres et se cachant dans sa chambre, et a dit qu’il avait peu de « voix » dans la relation. Mais lors du contre-interrogatoire, il s’est retrouvé à expliquer des SMS violents et dérangeants dans lesquels il donnait libre cours à sa colère.

Il a qualifié à plusieurs reprises Heard de « salope » et de « pute dégoûtante ». Dans des textos adressés à l’acteur Paul Bettany, il a écrit : « Brûlons Amber… Noyons-la avant de la brûler !!! Je baiserai son cadavre brûlé après pour être sûr qu’elle soit morte ».

Depp a expliqué qu’il s’agissait d’une référence aux « Monty Python », et qu’il avait parfois un sens de l’humour noir.

Dans un autre texte, il a écrit qu’il avait « merdé et était allé trop loin dans notre combat » – bien qu’il ait nié qu’il s’agissait d’une référence à la violence physique.

Ces textes remettent en cause l’idée qu’il a présentée selon laquelle son instinct était toujours de battre en retraite en cas de conflit.

Publicité

Pirates

Depp doit non seulement prouver que Heard l’a diffamé, mais aussi qu’il a subi des dommages. L’équipe de Heard soutient que sa carrière était déjà en chute libre avant que Heard ne publie l’article d’opinion du Washington Post en décembre 2018, et que l’article d’opinion n’a pas causé de dommages supplémentaires.

Depp a semblé aider la défense de Heard lorsqu’il a été interrogé sur un article paru en octobre 2018 dans le Daily Mail qui suggérait qu’il était « sorti » de la franchise « Pirates des Caraïbes » – deux mois avant l’article d’opinion. Depp aurait pu nier l’article ou dire qu’il n’en savait rien. Au lieu de cela, il a déclaré que l’article « ne me surprend pas », car sa réputation avait déjà été mise à mal à ce moment-là.

« Deux années s’étaient écoulées sans qu’on ne cesse de parler de moi comme d’un homme qui battait sa femme », a-t-il déclaré. « Donc je suis sûr que Disney essayait de couper les liens pour être sûr. »

Lors de l’audition, les avocats de Depp ont cherché à clarifier la situation, en faisant témoigner Depp qu’il n’avait appris son licenciement que quelques jours après la publication de l’article.

Continuer de lire

Actualités

MEN : le nouveau film d’horreur avec Jessie Buckley (bande-annonce)

Publié

le

On vous dit les dernières informations que nous avons sur le nouveau film « Men » du cinéaste visionnaire Alex Garland avec la talentueuse Jessie Buckley nommée aux Oscars, disponible le 8 juin prochain au cinéma.

Après avoir réalisé Machina ou encore Annihilation, Alex Garland revient avec un nouveau film d’horreur.

Synopsis

Après une tragédie personnelle, Harper (Jessie Buckley) se retire seule dans la belle campagne anglaise, espérant trouver un endroit pour se rétablir. Mais quelqu’un ou quelque chose dans les bois environnants semble la traquer. Ce qui n’est au départ qu’une crainte latente devient un cauchemar total, hanté par ses souvenirs et ses peurs les plus sombres.

Bande-annonce

Après avoir regarder cette bande-annonce, « OHHHH » va longtemps raisonner en vous.

Le Casting

Pour le casting, on retrouve à l’affiche Jessie Buckley, actuellement nominée pour un Oscar après sa performance dans The Lost Daughter. Elle sera accompagnée de Rory Kinnear et Paapa Essiedu.

Date de sortie

Le film sera disponible dans vos salles de cinéma préférées à partir du 1 juin 2022. Il sera également présenté en Séance Spéciale à Cannes 2022 dans la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs.

L’affiche

Continuer de lire

Actualités

Marvel Studios commence à tourner le spécial Halloween de Disney+

Publié

le

Marvel - halloween

Marvel Studios s’apprête à proposer des programmes plus effrayants que jamais dans un avenir proche, à commencer par le premier épisode de Moon Knight d’Oscar Isaac sur Disney+. En plus de cet épisode et de Doctor Strange in the Multiverse of Madness, le MCU proposera également sa toute première émission spéciale Halloween sur Disney+ dans un avenir pas si lointain.

Ce spécial Halloween mettra en scène Gael Garcia Bernal dans le rôle de l’une des créatures les plus effrayantes de Marvel, Werewolf By Night, dont le pendant dans les comics a permis d’introduire Moon Knight dans l’univers de Marvel pour la première fois. Cette émission spéciale pour les fêtes de fin d’année est la deuxième de ce type, après celle consacrée aux Gardiens de la Galaxie, qui sera diffusée cette année sur Disney+.

Selon certaines rumeurs, Marvel Studios souhaitait sortir le film Halloween Special, réalisé par Michael Giacchino, cette année également, mais le tournage aurait pris un peu de retard. Aujourd’hui, les fans ont une nouvelle information passionnante à ce sujet, alors que la programmation effrayante de Marvel Studios commence à prendre forme.

Publicité

Disney travaille dur sur le projet Halloween du MCU


La date de tournage du projet Halloween du MCU avait été repoussée de fin février à mi-mars, mais cette nouvelle fait le point sur son avancement. Comme le tournage ne devrait durer que trois semaines, la production devrait se terminer avant la fin du mois d’avril, ce qui laisse à l’équipe six mois pour terminer la post-production avant la saison d’Halloween 2022.

Comme le rapport a seulement confirmé que le tournage a lieu, aucun autre détail n’a été révélé concernant les détails de l’histoire, les membres du casting, ou même une date de sortie potentielle lorsque le film aura terminé son travail. Malgré tout, le fait de savoir que Marvel a des caméras qui tournent pour cette émission spéciale est un bon signe, car le studio continue de travailler sur ses films et d’autres émissions Disney+.

Publicité

Maintenant que le tournage est officiellement en cours, les fans espèrent découvrir plus d’informations sur ce que Marvel a prévu pour ce projet unique. Au fur et à mesure de la sortie de nouveaux films au cours du printemps et de l’été, le spécial Halloween de l’UCM devrait progressivement passer sous les feux de la rampe une fois le tournage terminé.

Continuer de lire